Fondation des États-Unis | Replay publié le 21 juillet à 17h : La musique de Uebayashi avec Suejin Jung et Thomaz Tavares
26075
single,single-post,postid-26075,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
Thomaz Suejin

Replay publié le 21 juillet à 17h : La musique de Uebayashi avec Suejin Jung et Thomaz Tavares

Yuko Uébayashi est une compositrice née au Japon et résidant actuellement en France. Elle s’est installée à Paris en 1998 et, grâce à ses rencontres avec des musiciens et des artistes, a trouvé l’inspiration pour la musique qu’elle a écrite pendant les 20 années suivantes. Sa musique a été décrite comme « la rencontre de Debussy et Ravel au Japon » et le soliste Jean Ferrandis a qualifié les œuvres d’Uebayashi de « joyaux qui, bien que si différents, appartiennent au même monde, un monde de vivacité, de rêve, de tendresse et d’humour ». Le premier mouvement de sa Sonate pour flûte et piano, qu’elle a dédiée au flûtiste Jean Ferrandis et au pianiste Emile Naumoff, est probablement le plus célèbre représentant de son style unique. Lors de sa création, elle a été appelée Piéce, qui est devenue plus tard la sonate complète en quatre mouvements.

Pendant cette période sans précédent qui suit la quarantaine française de 2020, Thomaz Tavares et Suejin Jung (boursiers Woolley 19/20) ont la chance de réaliser un enregistrement vidéo de ce premier mouvement ainsi que de présenter un enregistrement vidéo de la masterclass avec le soliste international Jean Ferrandis, pour qui la sonate a été écrite à l’origine, explorant le monde tendre et magique de la musique de Yuko Uebayashi.

Le programme

Yuko Uebayashi
Sonate pour flûte et piano
I. Lento

Les musiciens

La pianiste coréenne-américaine Suejin Jung s’est produite dans des salles prestigieuses tels que le Carnegie Hall, Alice Tully Hall, Steinway Hall, le Poisson Rouge ainsi que pour des fondations comme les fondations Stecher et Horowitz. Ses temps forts de la saison 2019-2020 comprennent une résidence d’artiste à la Fondation des Etats-Unis à Paris en tant que bénéficiaire d’une bourse d’études Harriet Hale Woolley, des performances au Weil Hall de Carnegie Hall et une présence en tant qu’artiste invité au Festival International de Musique de Chambre de Vršac, en Serbie. Ses interviews et performances ont été diffusées en direct sur la radio WWFM ainsi que dans le documentaire diffusé à l’échelle nationale Piano Forte sur PBS. Elle a étudié à la Julliard School et est candidate au titre de Doctor of Musical Arts à la Mason Gross School of the Arts de Rutgers University. Elle poursuit actuellement son stage de perfectionnement à l’Ecole Normale de Musique de Paris avec la célèbre pianiste française Anne Queffélec.

La Gazette de Virginie a fait l’éloge de Thomaz Tavares Paes en tant qu ’« interprète raffiné, au son pur et direct, ne quittant jamais la mission et acceptant les exigences lyriques et virtuoses de l’œuvre ». Natif de New York, Thomaz Tavares a obtenu son baccalauréat en interprétation de flûte à la célèbre école de musique Jacobs de l’Indiana, sous la tutelle de Thomas Robertello  Pendant son séjour, il a reçu la bourse Premier artiste jeune, premier prix du concours de concerto pour flûte, et a joué la flûte principale avec l’orchestre de l’université. Il a ensuite entamé des études à l’Ecole Normale de Musique de Paris sous le soliste international Jean Ferrandis, et il a récemment reçu son diplome supérieur d’exécution avec mention très bien du jury. Tavares est boursier Harriet Hale Woolley pour l’année 2019-2020. Pendant cette année il explore la musique française pour flûte solo et pour musique de chambre de la belle époque et il poursuit un stage avec l’Orchestre de Chambre Nouvelle Europe.