Fondation des États-Unis | Jeudi 21 mars à 19h30 : Concert – Sarah Ghandour & Andrew Briggs « Les Violoncelles Chantent »
23885
single,single-post,postid-23885,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
header Sarah & Andrew

Jeudi 21 mars à 19h30 : Concert – Sarah Ghandour & Andrew Briggs « Les Violoncelles Chantent »

Sarah Ghandour, ancienne boursière Harriet Hale Woolley (2017 – 2018), et son homologue Andrew Briggs, actuel boursier HHW, se réunissent pour interpréter des oeuvres de musique française composés pour deux violoncelles. Sarah et Andrew vogueront, de l’époque baroque à nos jours en passant par l’opérette, à travers un programme mis au service de violoncelles dont le duo appelle grâce et fantaisie.

Entrée gratuite, réservation vivement conseillée :
Inscription en ligne
Rejoignez l’événement Facebook !

Programme

Jean – Baptiste Barrière, Sonate No. 10
Andante
Adagio
Allegro Prestissimo

Jean – Pierre Duport, Sonate en La, Op. 4 No. 5  
Allegro
Adagio
Presto

Jacques Offenbach, Duo pour 2 violoncelles Op. 53 No. 2
Allegro
Andante
Allegro

Camille Saint-Saëns, Le Cygne de Carnaval des Animaux

Jules Massenet, Meditation de l’opéra Thaïs

Claude Debussy, Beau Soir

Paul Tortelier Siamois, pour 2 violoncelles seuls 
Andante tranquillo

Georges Bizet (1838 – 1875), Extraits de l’opéra Carmen

Les musiciens

Loué comme « artiste à la réputation déjà grandissante et promis à un grand avenir » (The Well-Tempered Ear), le violoncelliste Andrew Briggs est un voyageur du monde. Parmi ses performances récentes figurent des récitals à Bergen, aux Pays-Bas, à Narbonne et en France. Andrew Biggs a également entretenu diverses collaborations dont une avec le violoncelliste principal du Royal Concertgebouw Orchestra (Amsterdam, NL) et une avec l’Axiom Contemporary Ensemble au Alice Tully Hall (NYC) auxquelles s’ajoutent des recitals au Paul Hall (NYC) et des concerts dans le Wisconsin et le Colorado. La saison dernière, Andrew était membre de la section de violoncelle de la Colorado Symphony, principal violoncelliste du Crested Butte Music Festival et artiste invité pour une série de récitals à Chicago, New York et Denver. Après avoir terminé sa maîtrise à la Juilliard School, il a récemment obtenu son doctorat à l’Université du Wisconsin avec son projet d’étude intitulé « Piatti and the Body: une approche intégrative de l’apprentissage des 12 caprices, opus 25 » sur Youtube. Actuellement, Andrew réside à Paris en tant que lauréat de la bourse Harriet Hale Woolley de la Fondation des États-Unis, où il étudie et interprète des œuvres de Duport, Debussy et Poulenc.

Sarah Clarice Ghandour, récipientaire d’une bourse de 5 ans, a été diplômée en mai 2017 de Bard College and Conservatory avec une double licence de Mathématiques et d’Interprétation du violoncelle, sous l’égide du violoncelliste Peter Wiley. Passionnée par musique de chambre, Sarah a déjà collaboré avec plusieurs artistes dont Peter Wiley, Peter Serkin, Daniel Phillips et Dawn Upshaw. En tant que soliste du Bard Conservatory Orchestra, elle a joué à New York, en Europe de l’Est, en Russie et plus récemment à Cuba, en partenariat avec Camerata Romeu, le premier orchestre cubain exclusivement féminin d’instruments à corde. Sarah était finaliste de l’édition 2016 du Bard Conservatory Concerto Competition, et a pu jouer en mai 2017 le Korngold Concerto pour violoncelle avec The Orchestra Now. Après un semestre à l’automne 2015 à l’Université Américaine de Paris tout en continuant le violoncelle au conservatoire de Boulogne-Billancourt sous la direction de Xavier Gagnepain, Sarah a pu interpréter la Sonate pour piano et violoncelle de Rachmaninoff et le Trio de Clarinettes de Brahms au Palais Royal de Varsovie (Pologne) sur invitation du Bard Conservatory. Sarah a également participé au Music at Menlo, Yellow Barn, et Encore String Quartet Intensive Summer Chamber Music Festivals. Après sa résidence d’artiste à la FEU pour l’année 2017/2018, Sarah suit à présent un master à la Stony Brook University de New York sous la tutelle du violoncelliste Colin Carr.