Fondation des États-Unis | Jeudi 12 décembre à 20h : Concert Ensemble Calliopée – « Les États-Unis, Terre d’accueil » #5
25353
single,single-post,postid-25353,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
Visuel Chagall - ©Flickr (1)

Jeudi 12 décembre à 20h : Concert Ensemble Calliopée – « Les États-Unis, Terre d’accueil » #5

Le 5e concert de la résidence de l’Ensemble Calliopée à la Fondation des Etats-Unis sur le thème Les États-Unis, Terre d’accueil, met en lumière des œuvres musicales et des compositeurs liés à la culture juive dans toute sa diversité. Leur histoire est intimement liée à l’exil, depuis la Russie, l’Allemagne ou la Roumanie vers le Nouveau Monde.

Ce programme propose de découvrir des pages rarement interprétées telles que la Children Suite de Joseph Achron, qui sera jouée en création française lors de ce concert. Petit bijou d’une grande tendresse, ce sextuor est inspiré de motifs musicaux traditionnels de la cantillation hébraïque et créé à l’arrivée du compositeur lituanien à New York en 1925 ; sa Mélodie hébraïque de 1911, inspirée d’un chant entendu dans une synagogue de Varsovie, deviendra un standard du grand violoniste Jasha Eifetz. Autre découverte, une oeuvre de jeunesse de Kurt Weill, son quatuor à cordes op.8, seconde de ses seules trois oeuvres de musique de chambre à son répertoire. Ecrit à l’âge de 23 ans, encore élève de Ferruccio Busoni à Berlin, Kurt Weill y pressent déjà l’esprit théâtral qui l’animera plus tard dans L’Opéra de quat’sous, avant qu’il ne soit forcé à quitter son pays, victime d’un autodafé en 1933.

Autre pépite, le quintette du compositeur contemporain argentin Osvaldo Golijov, Les rêves et les prières d’Isaac l’aveugle. Inspiré de la musique Klezmer, il s’appuie sur des écrits kabbalistiques du XXIIe siècle du Grand Rabin de Provence. La célèbre Ouverture sur des thèmes juifs de Serge Prokoviev, lui-même exilé après la Révolution russe de 1917, est inspirée d’un carnet de mélodies hébraïques. Elle est créée à New York en 1919 par d’anciens éléves de Prokoviev à St Petersburg, réunis au sein de l’Ensemble Zimro, défenseur de la musique populaire juive.

Entrée libre sur réservation :
Inscription en ligne
Rejoignez l’événement Facebook pour un rappel !

Le programme

Sergei PROKOVIEV (1891-1953), Ouverture sur des thèmes juifs pour clarinette, quatuor à cordes et piano (1919)
Kurt WEILL (1900-1950), Quatuor à cordes op.8  (1923)
Osvaldo GOLIJOV (1960), Les rêves et les prièrse d’Isaac l’aveugle pour clarinette et quatuor à cordes (1994) / extrait
Joseph ACHRON (1886-1943), Mélodie hébraïque pour violon et piano (1911)
Joseph ACHRON (1886-1943), Children Suite op57 pour clarinette, quatuor à cordes et piano (1925) / Création française

Les musiciens

Avec l’Ensemble Calliopée,
Anna Göckel, Christophe Giovaninetti, violons
Karine Lethiec, alto

Et, des jeunes musiciens résidents à la Fondation des États-Unis,
Mosa Tsay, Alexa Ciciretti, violoncelles
Elias Rodriguez, clarinette
Suejin Jung, Daniel Schreiner, piano

barre logos