Fondation des États-Unis | Dimanche 12 janvier à 17h : Rendez-vous Musical #65
25497
single,single-post,postid-25497,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
couverture rendez vous musical 65

Dimanche 12 janvier à 17h : Rendez-vous Musical #65

Commencez votre année 2020 en beauté et surtout : en musique ! Le Rendez-vous Musical reprend le dimanche 12 janvier 2020. Comme d’habitude, venez retrouver les musiciens en résidence et boursiers Harriet Hale Woolley dans le Grand Salon à 17h. Profitez de votre passage pour visiter la galerie où vous pourrez (re)découvrir l’exposition « 3 4 5 6 … Dead » en présence des artistes.

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Rejoignez l’événement Facebook pour recevoir un rappel !
Prochaine date : le dimanche 26 janvier.

Au programme

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
Suite pour violoncelle n°6 en ré majeur, BWV 1012

Courante
~ Alexa Ciciretti, violoncelle

Claude Debussy (1862-1918)
Préludes Livre I

VI. Des pas sur la neige
VII.Ce qu’a vu le vent d’Ouest
X. La Cathédrale engloutie
~ Daniel Schreiner, piano

Reinhold Gliere (1875-1956)
Concerto pour harpe et orchestre, op.74

II. Thème et variations
III. Allegro giocoso
~ Olivia Hyoyeon Kim, harpe & Daniel Schreiner, piano

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Sonate pour piano n°30, op. 109
I. Vivace, ma non troppo/Adagio espressivo
II. Prestissimo
~ Suejin Jung, piano

Claude Debussy (1862-1918)
Préludes Livre I
IV. Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir
~ Suejin Jung, piano

Frédéric Chopin (1810-1849)
Sonate n°3, op. 58
IV: Finale: Presto non tanto
~ Suejin Jung, piano

Erich Wolfgang Korngold (1897-1957)
Die Tote Stadt

Lied de Marietta
~ Solange Adamson, soprano & Suejin Jung, piano

Giacomo Puccini (1858-1924)
La Rondine

“Chi il bel sogno di Doretta”
~ Solange Adamson, soprano & Suejin Jung, piano

A propos des artistes

Soprano lyrique, Solange Adamson chante une variété de rôles d’opéra aux États-Unis et en Europe. Une interprète avide de musique contemporaine, elle a créé les rôles de Sor Andrea dans l’opéra Juana de Carla Lucero et The Queen dans The Emperor’s New Clothes de Nicky Sohn, et a développé son propre projet avec la compositrice Gabrielle Owens pour créer un cycle de chansons basé sur la poésie de la trobairitz Beatriz de Dia. En 2017-18, elle a interprété les roles d’Indiana Elliott dans The Mother of Us All de Virgil Thompson et Dardano dans Amadigi d’Haendel avec Opera UCLA et l’Abbesse dans Suor Angelica avec le Center for Opera Studies en Italie. Actuellement étudiante de Vladimir Chernov et Olga Toporkova, elle a reçu une bourse de l’École Normale de Musique pour poursuivre un diplôme de perfectionnement à Paris.

La violoncelliste américaine Alexa Ciciretti s’est imposée comme une interprète capable de jouer de la musique baroque à la viole de gambe, des symphonies romantiques, de la musique contemporaine et tout ce qui se trouve entre les deux. Elle poursuit actuellement un diplôme de Master à l’Ecole Normale de Musique de Paris avec Anssi Karttunen.  Alexa Ciciretti a joué au sein de New World Symphony, Rochester Philharmonic, Lucerne Festival Academy and Alumni Orchestras, et Aspen Chamber Symphony.  Elle était le violoncelliste continuo pour la première américaine de Farnace de Vivaldi à Spoleto Festival U.S.A. s’est produite Ojai Festival en juin 2019. Elle s’est également produite avec le groupe Flamenco Sephardit de Miami et a récemment joué dans le court métrage A Waning Heart projeté au Festival de Cannes 2018.  Alexa Ciciretti a étudié à la Eastman School of Music et au Conservatoire d’Oberlin.  Quand elle ne joue pas du violoncelle, elle aime cuisiner, manger du chocolat et profiter du temps qu’il fait dans sa Nouvelle-Angleterre natale.

La pianiste coréenne-américaine Suejin Jung s’est produite dans des salles prestigieuses tels que le Carnegie Hall, Alice Tully Hall, Steinway Hall, le Poisson Rouge ainsi que pour des fondations comme les fondations Stecher et Horowitz. Ses temps forts de la saison 2019-2020 comprennent une résidence d’artiste à la Fondation des Etats-Unis à Paris en tant que bénéficiaire d’une bourse d’études Harriet Hale Woolley, des performances au Weil Hall de Carnegie Hall et une présence en tant qu’artiste invité au Festival International de Musique de Chambre de Vršac, en Serbie. Ses interviews et performances ont été diffusées en direct sur la radio WWFM ainsi que dans le documentaire diffusé à l’échelle nationale Piano Forte sur PBS. Elle a étudié à la Julliard School et est candidate au titre de Doctor of Musical Arts à la Mason Gross School of the Arts de Rutgers University. Elle poursuit actuellement son stage de perfectionnement à l’Ecole Normale de Musique de Paris avec la célèbre pianiste française Anne Queffélec.

Olivia Kim, harpiste récompensée à l’internationale, a joué dans le monde entier en tant que soliste et en collaboration avec des orchestres renommés et des chambristes. Elle a été soliste avec la League of Strings lors de leur tournée en Chine et a été invitée à donner un concert au World Harp Congress à Hong Kong. Elle est régulièrement invitée en tant qu’harpiste au Tamnak Prathom Harp Centre à Bangkok, en Thaïlande, pour donner des récitals et des masterclass. Olivia a obtenu son diplôme de Master en harpe et pédagogie au Peabody Conservatory en 2017 avec une bourse complète et a reçu le prix Harold Randolph à la fin de ses études. Elle étudie actuellement à l’École Normale de Musique de Paris sous la tutelle de Nicholas Tulliez.

Musicien, compositeur et artiste interdisciplinaire avec divers intérêts, Daniel Schreiner continue de façonner une carrière éclectique. Ses engagements collaboratifs récents incluent des concerts avec les membres du JACK Quartet à New Music on the Point à Vermont, des récitals avec Shuhui Zhou sur l’Études de Debussy et Ligeti à New York et Bard College, et des performances en tant qu’ancien étudiant invité à Iota Festival of New Music de Williams College. Daniel est l’un des membres fondateurs de KnoxTrio, un trio nouvellement créé de flûte, violoncelle, et piano dédié à la performance du répertoire contemporain expérimental. Daniel vit actuellement à Paris, en étudiant avec Billy Eidi à La Schola Cantorum ; il a reçu la bourse Harriet Hale Woolley et une résidence d’artiste à la Fondation des États-Unis.