Fondation des États-Unis | Mardi 22 janvier à 19h30 : Concert – Ren Martin-Doïké – Waves of Romantic Inspiration
23645
single,single-post,postid-23645,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
header Ren fond noir

Mardi 22 janvier à 19h30 : Concert – Ren Martin-Doïké – Waves of Romantic Inspiration

Ancienne résidente et boursière Harriet Hale Woolley (2015-2016), Ren Martin-Doïké sera de passage à Paris en janvier pour le plus grand plaisir de la Fondation des Etats-Unis. Ren vous interprétera un programme placé sous le signe du romantisme.

Inscription gratuite
Rejoignez l’événement Facebook pour recevoir un rappel ! 

Le programme:

Arnold Bax: Sonate pour alto et piano (1922)
I. Molto moderato – Allegro
II. Allegro energico, ma non troppo presto
III. Molto lento

Atar Arad: Caprice No. 8 (Paul)

Paul Hindemith: Sonate pour alto et piano, Op. 11, No. 4
I. Fantasie
II. Thema mit Variationen
III. Finale (mit Variationen)

Autour du programme:

La Sonate pour alto et piano de Arnold Bax fut créée en 1922 par son dédicataire, l’altiste Lionel Tertis, avec le compositeur lui-même au piano. Bax a étudié le piano et la composition au Royal Conservatory of Music à Londres, où il a rencontré Tertis, un altiste renommé de l’époque qui était professeur d’’alto. Leur collaboration donna naissance à de nombreuses grandes œuvres romantiques pour alto, toutes dédiées à Tertis, y compris un concerto pour alto et orchestre, une sonate pour alto et harpe, et le trio “Elegiac” pour flûte, alto, et harpe. La sonate fut complétée un an après l’œuvre la plus connue pour cette instrumentation de Debussy, dont l’inspiration est évidente dans ce morceau. Écrite à l’apex de sa carrière, cette sonate est en même temps une lettre d’amour dédiée à la maîtresse et muse de Bax : la pianiste anglaise Harriet Cohen, et aussi une manifestation de l’idiome celtique singulièrement cultivé par le compositeur.

Le 8ème Caprice (Paul) est un des douze caprices écrits pour alto par le compositeur et altiste israëlien-américain M. Atar Arad. Dans cette collection, chaque caprice porte le prénom d’un(e) compositeur(trice) qui a écrit(e) une œuvre célèbre pour alto, qui est cité par Arad et qu’il décrit comme “une petite note de remerciement à l’auteur.” Ce caprice est, comme vous avez probablement deviné, inspiré par la sonate d’Hindemith qui suivra dans le programme ce soir. Dans celle-ci, Arad réinve le thème original de Hindemith avec ses propres variations virtuoses, créées pour exploiter les capacités à la fois de l’alto et de l’altiste.

Parfois surnommée la “Sonate fantasie” après son premier mouvement, cette jeune sonate de Hindemith est un des chefs d’œuvres les plus adorés du répertoire romantique de l’alto. Comme Bax, Hindemith a eu un grand respect pour le compositeur français Claude Debussy, dont l’influence s’entend le plus facilement dans le premier mouvement de cette sonate, reflété à travers une lentille allemande. Loin d’être simplement compositeur, Hindemith a aussi joué de plusieurs instruments, dont le trombone et bien sûr l’alto, qui doit avoir été clairement un de ses instruments préféré, si on se réfère à son catalogue comprennant près de 50 œuvres pour l’instrument. En dépit de son fort attachement pour l’alto, Hindemith se targue également d’avoir composé des sonates pour pratiquement tous les instruments d’orchestre, en plus de l’orgue et du piano. Cette œuvre en particulier montre sa véritable maîtrise de l’écriture pour cet instrument particulier et de l’utilisation de formes classiques en composition, ce qui est particulièrement évident dans le dernier mouvement de cette œuvre, qui se présente sous la forme d’une «sonate allegro» et se construit jusqu’à un point culminant héroïque après une fugue vigoureuse entre l’alto et le piano.
~ Ren Martin Doïké

Biographie des artistes

Ren Martin-Doïké est une interprète polyvalente qui désire partager la musique avec différents publics à travers le monde. Elle se produit à travers l’Europe, l’Asie et les Amériques en tant que soliste et membre de divers ensembles dont le Duo RenJi, le Philadelphia Orchestra, et le Benny Rietveld Jazz Quintet. Entendue maintes fois à la radio, Ren a notamment joué pour Radio France, l’American Public Media, la National Public Radio ainsi que pour la chaîne de télévision RTHK à Hong Kong.
Passionnée par la musique contemporaine, Ren a créé de nombreuses oeuvres, notamment la Toccatina à la Turk du compositeur et altiste Atar Arad, unusta IV de Riho Esko Maimets, ainsi que la Sonate pour deux altos d’Alain Louvier dans le cadre d’un partenariat avec l’altiste renommé Pierre-Henri Xuereb. Lors de la saison 2015-2016, Ren s’est produite régulièrement en récital en qualité d’artiste en résidence à la Fondation des États-Unis. Elle se voit décerner plusieurs prix dont le prix Fontys et le prêt d’un archet Pfretzschner du Concours international d’alto Rubinstein en Allemagne, ainsi que le prix du Quatuor à cordes du Concours de la Fondation Maurice Ravel en France.
Ren Martin-Doïké a participé à de nombreuses masterclass sous la tutelle d’altistes du plus haut niveau, comme Bruno Pasquier, Gérard Caussé, Bruno Giuranna, Nobuko Imai, et Atar Arad. Diplômée du Curtis Institute of Music, Mme Martin-Doïke décroche son master en 2017, avec un premier prix à l’unanimité du jury au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
Retrouvez Ren sur Facebook et Youtube !

Née au Japon, Shinobu Tanaka a commencé son instruction musicale à l’âge de 3 ans. Elle a obtenu sa maîtrise de pédagogie musicale à l’université d’Hiroshima et le 3ème Grand Prix du Japan Classical Music Competition en 1999. Au Japon, elle se produisait en tant que soliste avec des orchestres, mais passionnée de musique de chambre, elle s’installe à Paris en 2003 pour travailler avec Théodore PAraskivesco, Haruko Ueda et Jean-Jacques Kantorow.
En France, elle a alors étudié au CRD de Gennevilliers où elle obtient un 1er prix de Piano mention très bien et un 1er prix de Musique de Chambre mention très bien avec les félicitations du jury. Elle est également récompensée lors de divers concours internationaux, et obtient notamment le 1er prix du Concours Musical de France (formation de piano à quatre mains) en 2005.
Egalement passionnée par la musique contemporaine, elle se produit en concert avec l’Ensemble 2e2m et l’Ensemble Court-Circuit. Elle enseigne à ce jour au CRD de Gennevilliers et est accompagnatrice à l’Ecole Normale de musique de Paris.