Fondation des États-Unis | Jeudi 17 mai à 19h30 : Printempo – Sarah Ghandour et Claire Krupka | Mélodies de la Belle Epoque
22541
single,single-post,postid-22541,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
imagesarahclaire trial

Jeudi 17 mai à 19h30 : Printempo – Sarah Ghandour et Claire Krupka | Mélodies de la Belle Epoque

Avant d’arriver à Paris, Sarah s’est rendue compte qu’une grande partie de sa formation musicale s’était déroulée dans la tradition russe et germanique. Cela a créé une grande curiosité envers les nuances de la composition et du style français. Elle décide qu’au cours de son année à Paris, elle se consacrera à l’étude des œuvres de l’Art Nouveau et de l’époque impressionniste. Peintre amateur, elle a été attirée par les chefs-d’œuvre conservés dans les nombreux musées parisiens. La façon unique et imaginative dont des peintres tels que Camille Pissarro, Paul Cézanne, Claude Monet, Berthe Morisot, Alfred Sisley et bien d’autres ont utilisé la couleur l’a inspirée pour mettre en évidence les parallèles entre la peinture et les compositions musicales en découvrant sa propre palette de couleurs. Grâce à son professeur de violoncelle, Cyrille Lacrouts, violoncelle solo de l’Opéra de Paris, et à son mentor et ami Jonathan Shimony, professeur des Beaux-Arts à l’Université américaine de Paris, elle a pu mieux comprendre le contexte dans lequel ces belles pièces ont été écrites.

C’est par le biais de sa participation au projet de l’Ensemble Calliopée, en résidence artistique à la FEU, que Sarah rencontre la pianiste Claire Krupka qu’elle a invitée à collaborer sur son concert de fin de résidence à la FEU.

Entrée libre, réservation souhaitée :
Inscription en ligne
Rejoignez l’événement Facebook pour recevoir un rappel !

Programme

Claude Debussy (1862-1918)
Sonate pour violoncelle et piano en ré majeur
I. Prologue: Lent, sostenuto e molto risoluto
II. Sérénade: Modérément animé
III. Finale: Animé, léger et nerveux

Gabriel Fauré (1845-1924)
Après un Rêve
Élégie en do mineur

Maurice Ravel (1875-1937)
Pièce en forme de Habanera

Claude Debussy (1862-1918)
Beau Soir

César Franck (1822-1890)
Sonate pour violoncelle et piano en la majeur 
I. Allegretto ben moderato
II. Allegro
III. Ben moderato: Recitativo-Fantasia
IV. Allegretto poco mosso

Biographies 

Sarah Ghandour, récipiendaire d’une bourse de 5 ans, est diplômée de Bard College and Conservatory en Mathématiques et Interprétation du violoncelle, sous l’égide du violoncelliste Peter Wiley. Passionnée par la musique de chambre, Sarah a déjà collaboré avec plusieurs artistes dont Peter Wiley, Peter Serkin, Daniel Phillips et Dawn Upshaw. En tant que soliste du Bard Conservatory Orchestra, elle a joué à New York, en Europe de l’Est, en Russie et plus récemment à Cuba, en partenariat avec Camerata Romeu, le premier orchestre cubain exclusivement féminin d’instruments à corde. Sarah était finaliste de l’édition 2016 du concours de concerto du Bard Conservatory, et a pu jouer en mai 2017 le Concerto de Korngold pour violoncelle avec The Orchestra Now. Après un semestre à l’automne 2015 à l’Université américaine de Paris, tout en continuant le violoncelle au conservatoire de Boulogne-Billancourt sous la direction de Xavier Gagnepain, Sarah a pu interpréter la Sonate pour piano et violoncelle de Rachmaninoff et le Trio de clarinettes de Brahms au Palais Royal de Varsovie (Pologne) sur invitation du Bard Conservatory. Sarah a également participé aux festivals suivants : Music at Menlo, Yellow Barn, Encore String Quartet Intensive Summer Chamber Music Festival. Après sa résidence d’artiste à la FEU en 2017-2018, Sarah suivra un master à l’université Stony Brook de New York sous la tutelle du violoncelliste Colin Carr.

Claire Krupka commence ses études musicales au conservatoire d’Arras, avant d’étudier à l’Ecole Nationale de Musique de Riga (Lettonie). Elle intègre ensuite la classe de piano de Dana Ciocarlie au Conservatoire Régional de Paris pour préparer le diplôme d’études musicales qu’elle obtiendra en 2013, à l’unanimité du jury. Sa rencontre avec le pianiste Frédéric Lagarde marque un tournant dans sa vie de jeune musicienne. Elle décide alors d’étudier à ses côtés avant d’intégrer, en 2014, la classe de Fabrizio Chiovetta à la Haute Ecole de Musique de Genève. L’année suivante, elle remporte le 2nd prix au concours international de Brest en duo alto/piano ; et se voit décerner le 1er prix au concours de musique de chambre des conservatoires de la Ville de Paris en duo violon/piano. Au cours de master-classes, elle a l’occasion de recevoir les conseils de Christophe Bukudjian, Helmut Deutsch, Avedis Kouyoumdjian, Cédric Pescia, entre autres. Lauréate de l’Académie des Sciences, Arts et Lettres d’Arras, elle se produit en solo au Festival Les Inouïes. On a également pu l’entendre au Théâtre de Neuchâtel (Suisse), à Bourges, au Festival Musique aux Mirabelles, mais aussi à Paris (Festival d’Hiver du 19e, Grand Salon des Invalides, Mairie du 3e arr, Auditorium Saint Germain), ainsi qu’aux Rencontres Musicales de Haute Provence. Depuis septembre 2016, elle bénéficie de la bourse de la Fondation Tanner. En juin 2017, Claire obtient parallèlement une licence de musicologie (Université Paris- Sorbonne) et le Bachelor in Art and Music de piano à la Haute Ecole de Musique de Genève où elle étudie actuellement en Master.