Fondation des États-Unis | Jeudi 14 juin à 19h30 : Printempo – Jossalyn Jensen
22855
single,single-post,postid-22855,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
Jossalyn Jensen

Jeudi 14 juin à 19h30 : Printempo – Jossalyn Jensen

Ce cinquième concert de la série Printempo sera donné par l’altiste Jossalyn Jensen, boursière Harriet Hale Woolley et résidente de la Fondation des Etats-Unis. Elle jouera des œuvres de Bach, Schumann et de compositeurs contemporains. Tout au long de l’histoire de la musique classique, Bach a été au cœur de l’innovation et de l’excellence. Son nom et sa musique retentissent même à ceux qui ne connaissent rien de la musique classique. Les compositeurs de tous les temps et du monde entier lui rendent hommage pour l’influence qu’il a léguée. Jensen explique son choix musical de la manière suivante :

À travers ce concert, je souhaite partager avec mon public son influence sur le répertoire de l’alto. Bien que nous n’ayons pas de musique en solo directement de lui, nous avons le privilège de jouer la musique en solo qu’il a écrite pour violon et violoncelle. J’exécuterai trois œuvres (dont une que j’ai commandée) qui sont dérivées des œuvres en solo. Avec eux, je jouerai aussi la première fugue pour violon. Le dernier morceau du programme est Fantasiestücke de Schumann, qui n’a pas de lien direct avec Bach – mais pour moi, aucun récital n’est complet sans musique de chambre. J’ai donc invité mon merveilleux et talentueux ami, Lucas Belkhiri, à se joindre à moi pour cette belle pièce qui va de l’ouverture mélancolique à sa conclusion tout en joie et en éclat.

Entrée libre, réservation souhaitée :
Inscription en ligne
Rejoignez notre page Facebook pour recevoir un rappel ! 

Programme

Garth Knox (1956-):
Fuga Libre 

Johann Sebastian Bach (1685- 1750)
Sonate no. 1 en sol mineur (arr. pour alto en do mineur),
II. Fugue 

Ichiro Nodaïra (1953-)
Transformation III, cinq fragments sur J. S. Bach

Andrew Stock 
The french suites

Benjamin Britten (1913- 1976)
Suite no. 1
II. Lamento
VI. Moto Perpetuo 

Robert Schumann (1810- 1856)
Fantasiestücke op. 73 (avec Lucas Belkhiri au piano)

Biographies

Jossalyn Jensen, altiste américaine, a commencé la musique à l’âge de 4 ans. Elle joue ses premiers solos à l’âge de 9 ans et elle a depuis donné des concerts aux Etats-Unis et en Europe dans des salles prestigieuses comme Carnegie Hall, the Elbphilharmonie ou le Théâtre des Champs-Elysées. Elle a participé au New York String Orchestra Seminar (2012), Aspen Music Festival and School (2009-2011, 2014), the Britten-Pears Young Artist Programme (2017), Verbier Festival Academy (2017). Jossalyn est diplômée d’un Bachelor de musique obtenu avec mention au Cleveland Institute of Music où elle a pu étudier avec Jeffrey Irvine. Elle a également reçu le Milhaud Award et l’Arnold Award pour alto. Elle a terminé ses études avec un master de musique à la Juilliard School sous la tutelle de Heidi Castleman et Misha Amory, où elle a reçu la Irene Diamond Graduate Fellowship et le Jack Kent Cooke Graduate Artist Award. Jossalyn est lauréate d’une bourse Fulbright 2016-2017 pour étudier au Conservatoire National supérieur de musique et de danse de Paris sous la direction de Jean Sulem. Passionnée de musique de chambre, Mme Jensen a participé aux séminaires suivants la Juilliard School Winter ChamberFest (2015), Finckel-Wu Han Chamber Music Studio (2014), the Cleveland Institute of Music Intensive Quartet Seminar (2012-2013), the Music Academy of the West String Quartet Seminar (2012). Elle a joué avec des membres du Cleveland Quartet mais aussi avec Darrett Adkins, Jorja Fleezanis, David Halen et Jerome Lowenthal et comme chambriste au Caroga Lake Music Festival, les Rencontres Musicales de Haute-Provence et Les Nuits Pianistiques à Aix-en-Provence.
Il lui tient à cœur de partager la musique classique au plus grand nombre. Depuis qu’elle est enfant, elle joue dans des maisons de retraite, des hôpitaux, des bibliothèques, des parcs, des centres communautaires et des écoles publiques l’Utah dont elle est originaire, et de nombreux états voisins. Elle a participé régulièrement à Classical Revolution Cleveland, et fait partie du Cleveland Community Service Outreach Program. Elle a également reçu la Gluck Community Outreach Fellowship de la Juilliard School. Jossalyn défend la musique nouvelle et a participé au New Music Ensemble du Cleveland Institute of Music et a collaboré sur plusieurs projets avec Patricia Kopatchinskaja et Matthias Pintscher à la Lucerne Festival Academy (2017). Elle a commandé des travaux à des compositeurs émergents et a pour projet de renouveller l’expérience avec six jeunes compositeurs américains qui écriraient des solos pour alto en hommage à J.S. Bach.
Jossalyn a commencé à enseigner le violon à l’âge de 12 ans et s’est investie continuellement dans le partage de ses connaissances. Elle a enseigné l’éducation musicale et le Solfège quand elle était à Juilliard et continue aujourd’hui à Paris.

Lucas Belkhiri commence le piano à l’âge de 8 ans avec Marie Hélène Barrier, au conservatoire municipal de Houilles puis au conservatoire de Sartrouville auprès de Pascal Mantin. Il complète sa formation en suivant des master-classes et des académies d’été, notamment avec Anne Queffélec, Jean-François Hesser ou encore Marie-Josèphe Jude. Détenteur d’une licence de musicologie à la Sorbonne et du DNSPM de piano, obtenu en juin 2016 dans la classe de Michel Béroff au CNSMDP, il y termine actuellement son Master 2 chez Florent Boffard. Passionné par la musique de chambre et intéressé aussi par l’enseignement, il obtient son DE de piano puis entre en 2017 en formation CA au CNSMDP ainsi qu’en cursus d’accompagnement piano. Il apprécie autant de donner des récitals en solo que de jouer dans diverses formations classiques ou tournées vers d’autres styles musicaux.