Fondation des États-Unis | Du 26 au 27 mai : Open Studios et Exposition des artistes en résidence
22726
single,single-post,postid-22726,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
2018-05-02 19.22.46

Du 26 au 27 mai : Open Studios et Exposition des artistes en résidence

Dans le cadre de la Fête de la Cité, venez découvrir l’exposition des artistes en résidence à la FEU. Au menu, peintures, sculptures, photographies et dessins vous inviteront à contempler des œuvres aussi étonnantes que décalées.

Marcel Abadia, sculpteur
Fatima Cadet, peintre
Laura Francese, dessinatrice
Sarah Ghandour, peintre
Naomy Grand’Pierre, photographe
Maximilien Gremaud, peintre
Isaac Howell, peintre
Justin Reid, peintre
Taylor Smith, peintre

Horaires de l’exposition: le samedi 26 mai de 13h30 à 16h, et le dimanche 27 mai de 15h à 16h30.

Puis, ne manquez pas d’explorer l’envers du décor, où la magie créatrice se produit. Les artistes vous invitent à visiter leur studio et à plonger dans leur univers artistique, tous plus singuliers et originaux les uns que les autres. Les visites guidées des studios situés au 5ème étage seront assurées par les artistes eux-mêmes.

Marcel Abadia, sculpteur et Justin Reid, peintre
Will Cravy, musicien
Sarah Ghandour, musicienne et peintre
Maximilien Gremaud, peintre
Yigit Gursoy, musicien
Isaac Howell, peintre
Taylor Smith, peintre
Ximena Salmeron & Will Swyers, fabrication de masques

Horaires des visites guidées : le samedi 26 mai et le dimanche 27 mai à 15h, à 15h30 et à 16h (toutes les 30 minutes).
Maximum de 10 personnes par visite, rendez-vous dans la galerie (premier arrivé, premier servi).

Découvrez toute la programmation de la Fête de la Cité sur CitéScope !

Les artistes

Marcel Abadia a grandi dans le comté d’Orange en Californie. Il a commencé les arts plastiques pendant sa seconde année de lycée et a été nominé pour être Artiste de l’année dans la catégorie Art en 3 dimensions. Une de ses œuvres a également été nominée pour faire partie de la collection permanente de son lycée. Son travail est largement inspiré du monde de la Fantasy et se concentre sur les créatures monstrueuses. Marcel aimerait travailler dans l’industrie du cinéma ou dans les jeux vidéo pour créer des êtres bizarres. La sculpture et l’art en général ont tendance à être centrés sur la figure humaine, c’est pourquoi Marcel travaille sur des monstres, essayant de retrouver l’imaginaire terrifiant des chimères de notre enfance.

Originaire de New York, Fatima Cadet-Diaby est dramaturge, metteure en scène et productrice récemment diplômée de Mount Holyoke College, où elle a étudié le théâtre et s’est spécialisée en théâtre musical. Pendant l’été, elle a fait des stages avec le Manhattan Theatre Club, Ars Nova Entertainment, The Musical Theatre Factory, Repertorio Español, et le New York Musical Theatre Festival. Actuellement, elle monte le 10 minutes Play Festival pour mettre en valeur les talents des résidents de la Cité . Elle se passionne également pour la peinture.

William McClain Cravy est diplômé avec mention de l’Université de Californie du Sud, où il a étudié la contrebasse avec Allen Moore. Membre permanent et soliste de l’orchestre de Chambre de Santa Barbara, Will a été soliste pour de nombreux orchestres dont les orchestres symphoniques du Colorado et de Culver City. Il a participé au Aspen Music Festival Student-Spotlight Recital en 2015. Lauréat de nombreux prix, Will a également joué de la musique de chambre avec les membres Philharmonique de Los Angeles et de l’orchestre symphonique de Boston ; il a participé aux festivals de Aspen, Lake George, Domaine Forget, Wabass Institute, et Colorado College.

Née à Angoulême en 1994, Laura Francese s’est tout d’abord formée à l’histoire de l’art et à l’archéologie à l’École du Louvre. Elle est aujourd’hui étudiante à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, où elle développe ses recherches en arts visuels et en design. C’est sa deuxième année dans un atelier d’artiste à la Fondation des Etats-Unis. Elle s’intéresse à la représentation de la vie dans ce qu’elle a de plus simple et magique : la couleur, la lumière, la nature, les relations humaines, mais aussi en ce qu’elle a de plus complexe et questionnant : la profondeur des faits supposés simples, la face cachée des personnes et des situations.

Sarah Ghandour a été diplômée en mai 2017 de Bard College and Conservatory avec une double licence d’Art dans les Mathématiques et d’interprétation de violoncelle. Elle est lauréate de la bourse Harriet Hale Woolley à la Fondation des États-Unis en 2017-2018. Après son année de résidence, Sarah poursuivra une maîtrise à l’Université Stony Brook, New York, sous la tutelle du violoncelliste Colin Carr. Peintre amateur, elle a été attirée par les chefs-d’œuvre conservés dans les nombreux musées parisiens. La façon unique et imaginative dont des peintres tels que Camille Pisarro, Paul Cézanne, Claude Monet, Berthe Morisot, Alfred Sisley et bien d’autres ont utilisé la couleur l’a inspirée pour mettre en évidence les parallèles entre la peinture et les compositions musicales en découvrant sa propre palette de couleurs.

Naomy Grand’Pierre vient de Chicago. Née à Montréal et Haïtienne d’origine, elle a grandi à Atlanta. Elle est en troisième année de psychologie à l’Université de Chicago, où elle fait partie de l’équipe de natation. En tant que membre de l’équipe nationale d’Haïti, elle a représenté le pays dans les Jeux Olympiques de 2016 et elle espère y retourner en 2020. Passionnée de la photographie et de la mode, elle aime surtout faire des portraits.

Maximilien Gremaud est né en France en 1994. Après une formation à l’École des Beaux-Arts de Versailles il s’est tourné vers des études en philosophie puis en histoire de l’art à l’École du Louvre sans jamais cesser la pratique de la peinture et de la sculpture. Il habite un des ateliers de la Fondation des États-Unis depuis octobre dernier.

Né à Ankara le 22 avril 1996. Yigit Gursoy est allé au Lycée Français Charles de Gaulle à Ankara et y est resté jusqu’à la fin de ses études secondaires. Il a commencé à pratiquer la guitare à l’âge de 13 ans avec la guitare classique, mais a cessé de prendre des leçons  au bout d’un an et a opté pour une méthode autodidacte. Bien qu’accepté par Berklee School of Modern Music à l’âge de 17 ans, il est allé étudier les sciences politiques à Lyon. Après 2 ans, Yigit a poursuivi sa passion et a commencé ses études musicales. Diplômé de l’Académie Internationale de Jazz de Nancy, il s’installe à Paris pour poursuivre ses études à l’American School of Modern Music.

Isaac Howell, né en 1993 à Princeton (New Jersey), a effectué une licence en Peinture et en Arts Comparés de l’Université de Washington à St Louis avant de poursuivre avec un master en Peinture et Gravure à l’Université de Yale obtenu en 2017. Alors qu’il était étudiant à l’Université de Washington, Isaac a pu bénéficier de la bourse Ellen Battel Stoeckel et a participé à la Summer School de Yale Norfolk pendant l’été 2014. Lauréat de la bourse Harriet Hale Woolley pour l’année scolaire 2017-2018.

Justin  « HB » Reid, natif de Los Angeles aux États-Unis, est un artiste d’animation et un danseur de musique électronique Krump. Il a obtenu un BA en animation et réalise désormais un master à Paris à l’École des Gobelins, qu’il finalisera en été 2019.  Le but ultime de Justin est simplement d’engager une conversation avec le monde à travers le langage de l’art. Une conversation qui s’annonce animée et passionnante.

Ximena Salmeron est une artiste Mexicaine née à Austin, Texas, États-Unis. Elle est diplômée à La Casa del Teatro à Mexico. Après avoir obtenu son diplôme, elle a créé la compagnie théâtrale RáfagaTeatro avec laquelle elle a travaillé durant deux ans avant de venir à Paris. Elle a étudié le mime et le mouvement pendant un an à L’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq, et s’apprête à finir ses études avec le clown renommé Philippe Gaulier. Elle a fait des tournées dans plus de 6 états au Mexique, participé à plusieurs court-métrages et a joué à Paris à l’occasion de la Fête de la Cité 2017. Elle a une fascination pour la construction des objets destinés à la scène, et expérimente dans son studio à la Fondation des États-Unis, maniant différents matériaux, pour créer des masques, des costumes et autres accessoires.

Will Swyers est né a Northampton Massachusetts aux États-Unis. Il est sur le point de finir sa deuxième année d’études à Paris dans le cours Création et Mouvement de L’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Il détient une formation en cirque et en arts martiaux, et possède neuf ans d’expérience en danse, y compris une performance en ballet. Son projet le plus récent est “Songs of Death and Taxes”, une pièce de Théâtre/Art song conçue et exécutée dans le Grand Salon de la Fondation des États-Unis.

Taylor Smith a reçu deux licences en arts plastiques (peinture) et histoire de l’art à Boston University aux États-Unis en 2015. Elle a effectué plusieurs expositions aux États-Unis, en France et en Espagne. Elle termine cette année un master en médiation culturelle à l’École du Louvre. Elle travaille à travers plusieurs techniques : la peinture à l’huile et l’acrylique, le collage, l’estampe, le soufflage de verre ainsi que, depuis cet été, les fresques à l’extérieur. Dans une démarche créative qui intègre l’interaction humaine et l’environnement naturel comme sources d’inspiration principales, les œuvres de Taylor présentent un croisement des formes et matériaux organiques et synthétiques. Par le médium de l’abstraction, elle tente de réconcilier le paysage naturel et celui de la création humaine.