Fondation des États-Unis | Jeudi 20 juin à 19h30 : Concert – Clare Longendyke & Pauline Kempf
24531
single,single-post,postid-24531,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
Clarewp

Jeudi 20 juin à 19h30 : Concert – Clare Longendyke & Pauline Kempf

La Fondation des Etats-Unis a le plaisir d’accueillir la pianiste Clare Longendyke, ancienne résidente de la FEU et boursière Harriet Hale Woolley 2009-10 et la violoniste Pauline Kempf pour un concert unique de sonates pour piano et violon.

1943 : la balle est désormais dans le camps des forces alliées ; les figures légendaires de la musique à venir, tels que Janis Joplin et Georges Harrison, ou encore Bobby Fischer et Johnny Holidays voient le jour. Sergei Rachmaninov décède en California. C’est la fin et le début d’une nouvelle ère. Les sonates pour violon de Poulenc, Prokofiev et Copland sont toutes trois écrites alors que le sort de tant de nations est sur le point de changer. Chaque pièce capture de manière poignante le style individuel des compositeurs : Poulenc, idiosyncratique par ses mélodies et ses formes; Prokofiev, à-demi pessimiste, laissant le grotesque paraître dans les dissonances de l’harmonie ; Copland, rappelant Americana par une musique au caractère noble et sans limite. Trois cultures, trois approches uniques dans l’écriture pour cette formation favorite qu’est la sonate pour violon et piano. Ce programme est tant une comparaison de styles culturels, qu’une exploration de ces pièces uniques et encore méconnues du répertoire de musique de chambre.

~ Clare Longendyke

Programme

‘1943’ : Sonates pour violon et piano
Francis Poulenc (1899-1963), Sonate pour violon et piano, FP 119 (1942-3)
Aaron Copland (1900-1990), Sonate pour violon et piano (1942-3)
Sergei Prokofiev (1891-1953), Sonate pour violon et piano No. 2, Op. 94a (1943)

 

Entrée libre sur réservation :

Inscription
Rejoignez la page facebook de l’événement pour recevoir un appel !

Les musiciennes

Clare Longendyke est une pianiste américaine reconnue pour ses qualités musicales et sa brillante technique. Soliste et chambriste passionnée, son répertoire s’étend des grandes œuvres classiques aux compositions de musique contemporaine. Clare débute sa carrière de soliste en 2012 en interprétant le Concerto No. 3 de Béla Bartók avec l’Indiana University Concert Orchestra. Elle est, depuis, invitée à se produire comme pianiste concertiste et chambriste aux Etats-Unis et en Europe. Clare a remporté de nombreux concours dans l’état du Minnesota, de l’Indiana, de l’Illinois, et du Massachusetts (É-U).Fervente de musique contemporaine, Clare a créé plus de 75 pièces depuis 2012. Fondatrice de plusieurs ensembles, tel que le Uproar Duo (saxophone et piano), Wollman/Longendyke Duo (alto et piano), elle est aussi la directrice artistique du festival américain, Music in Bloom, dédié à la musique contemporaine. Clare a eu l’occasion de travailler avec de nombreux compositeurs tels que Joan Tower, Frederic Rzewski, Michel Merlet, Narcis Bonet, et Emile Naoumoff.
En 2017, Clare a joué le Concerto No. 1 de Frédéric Chopin avec l’Orchestre Philharmonique d’Arlington à Boston sous le bâton d’Orlando Cela. Durant la saison 2018/19, elle sillonne les Etats-Unis de San Francisco à Boston, et interprète le Concerto pour piano et orchestre de la compositrice américaine, Joan Tower. Mme. Tower surnommera d’ailleurs Clare l’une « des meilleures pianistes de nos jours » lors d’une répétition de la pièce.
Clare est diplômée de Boston University, de l’École Normale de Musique de Paris, et de l’Indiana University à Bloomington. Clare était boursière Harriet Hale Woolley et résidente de la Fondation des Etats-Unis en 2009-2010. Doctorante à l’Indiana University, Clare vit à Indianapolis et enseigne le piano à Franklin University.

Née à Paris, la violoniste Pauline Kempf fait ses débuts comme soliste dans la Symphonie Concertante de Mozart avec l’Orchestre Jean-Philippe Rameau au Centre culturel de Chicago en 2012.Chambriste passionnée, elle se produit comme premier violon du Quatuor Leggio en Europe et aux Etats-Unis, et participe à la création d’œuvres de compositeurs tels que Lotito et Barsotti. En collaboration avec le Festival Les Amateurs Virtuoses !, elle se produit sur la scène du Grand Foyer du Théâtre du Châtelet à Paris, au Chili et en Argentine. Sa collaboration avec la talentueuse pianiste américaine Clare Longendyke l’amène, depuis 2017, à jouer en France et aux USA des programmes tant innovants qu’originaux pour leur formation en duo.
Entre 2017 et 2018, Pauline interprète deux concertos de Bach avec l’Ensemble de Musique Baroque de l’université de Northwestern (Chicago), le Triple Concerto de Beethoven et le concerto en La de Mozart avec la Prometeo Sinfonietta (Northwestern). Cet hiver, elle s’est produite dans le concerto de Jean-Marie Leclair avec l’ensemble Bienen Strings sous la direction de Maestro Yampolsky. Concertmaster du Sinfonia Pop Orchestra à Paris de 2009 à 2013, elle  occupe également le poste de co-soliste de l’Orchestre Symphonique D’Elmhurst depuis 2017.
En 2015, Pauline reçoit le Premier Prix du Concours International Alpen-Adria à Udine et remporte un Prix spécial d’interprétation au Concours International Knopf à Düsseldorf.
Soutenue par la bourse Eckstein, Pauline suit actuellement le programme de Doctorat en Musique à l’université de Northwestern dans la classe de Blair Milton. Lauréate de la bourse Boettcher and Bogue de 2016 à 2017, elle est le professeur assistant de Mr. Milton et de Mme Stacia Spencer. Elle enseigne depuis le printemps 2019 au Conservatoire affilié à l’université de DePaul à Chicago. Pauline est diplômée d’une licence en interprétation du violon de l’université de musique de Genève et d’un master en interprétation du violon et en musique de chambre de l’université de Vienne.