Fondation des États-Unis | Jeudi 18 janvier à 19h30 : Concert – Guy Livingston & Rayanne Dupuis
21922
single,single-post,postid-21922,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
Guy and Rayanne (laughing)

Jeudi 18 janvier à 19h30 : Concert – Guy Livingston & Rayanne Dupuis

La soprano Rayanne Dupuis et le pianiste Guy Livingston (ancien de la FEU) s’associent pour présenter William Bolcom a 80 ans, une sélection de chansons «sérieuses», ainsi que des propositions théâtrales et, bien sûr, des Cabaret Songs en hommage à ses années étudiantes à Paris avec Darius Milhaud et Olivier Messiaen. Le programme comprend une toute nouvelle composition (en français).

William Bolcom (né en 1938) est l’un des compositeurs américains contemporains les plus polyvalents: écriture de musique de chambre, piano, cycles de chansons, concertos, théâtre musical, opéra et symphonies, montrant une maîtrise de nombreux styles de composition. Dans ses opéras et ses œuvres scéniques, il choisit de mettre en musique des personnages américains par des auteurs américains, et inclut des idiomes tels que le ragtime et le jazz dans ses œuvres. En plus de cette large diversité stylistique, ses œuvres affichent souvent un sens de l’humour tranchant. Il est lauréat d’un prix Pulitzer, de plusieurs Grammys ainsi que d’une médaille nationale des arts. William Bolcom a résidé à la Fondation entre 1959 et 1961.

Entrée libre sur réservation :
Inscription en ligne
Rejoignez l’événement Facebook pour recevoir un rappel !

Programme 

Ghost Rag
The Crazy Woman (Gwendolyn Brooks)
Annie (Apollinaire) *world premiere
Sonnet 29 (William Shakespeare)
Sept 1, 1939 (WH Auden)
Last Days of Mankind (Frank McGuiness)
May I feel (E.E. cummings)

Cabaret Songs (A. Weinstein):
Amor
Last Lousy Moments of Love
Waitin

Graceful Ghost Rag

The Actor
Toothbrush Time
Blue

The Jersey Side (Arnold Weinstein)

Biographies des musiciens

La soprano canadienne Rayanne Dupuis s’est produite avec des compagnies d’opéra et des orchestres des deux côtés de l’Atlantique, notamment dans le répertoire du XXe siècle et le répertoire moderne. Sa polyvalence lui a permis d’effectuer une grande variété de rôles: Lulu, Blanche (Dialogues des Carmélites), La Voix humaine, Erwartung (Schönberg), La gouvernante et Miss Jessel (Tour d’Écrou), Judith (Le château de Barbe-Bleue) pour ne citer que quelques-uns. Elle a joué avec la BBC Symphony, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre Symphonique de Montréal et avec le Seattle Opera, le Florida Grand, la Canadian Opera Company, le Théâtre de Bâle, l’Opéra de Montpellier et l’Opéra de Nantes-Angers. Elle a également créé des oeuvres de compositeurs tels que Wolfgang Rihm, Gerald Barry, Marvin David Levy, Michael Daugherty, Bernard Cavanna et Paul Méfano. Elle a obtenu une maîtrise en musique de Yale ainsi qu’un un doctorat en arts musicaux de SUNY Stony Brook.

Élève d’Alexander Edelman et Claude Helffer ; diplômé de l’université de Yale, du Conservatoire de New England (travail avec John Cage et Stephen Drury), et du Conservatoire Royal des Pays-Bas, le pianiste Guy Livingston a obtenu des bourses Huntington Beebe et Harriet Hale Woolley pour ses études à Paris (résident à la Fondation des Etats-Unis), et remporté plusieurs prix dont le Prix Gaudeamus en piano. Il est le principal interprète du compositeur futuriste George Antheil. En 2013, au Festival SinusTon, il crée une nouvelle version de Ballet mécanique pour un piano et 48 hautparleurs. Et l’Holland Festival lui commande un one-man-show, « Dada at the Movies » inspiré par les films de Man Ray et Hans Richter. En tant que directeur artistique de l’association Le Piano Ouvert, Livingston collabore souvent dans les performances avec écrivains, danseurs, ou comédiens (The Nothing Doing Bar, La Nuit de John Cage à St. Merri, Les 75 ans de William Bolcom). Le Piano Ouvert a également présenté une centaine d’activités musicales dans les hôpitaux de banlieue depuis 2010. Son podcast « American Highways » est disponible chaque vendredi soir sur iTunes.