Fondation des États-Unis | A partir du 6 novembre : Exposition – « Golden Door » de William Adair | Art-Hop-Polis
25408
single,single-post,postid-25408,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
pic-homepage

A partir du 6 novembre : Exposition – « Golden Door » de William Adair | Art-Hop-Polis

En partenariat avec la Fondation Saint Omer, la Fondation des Etats-Unis est ravie d’accueillir entre ses murs la Golden Door de William Adair, en commémoration du 75ème anniversaire du débarquement allié en Normandie. La porte sera accessible à partir du 6 novembre et lors de tous nos événements culturels.

L’artiste William Adair développe le projet The Golden Doors to Infinity depuis maintenant presque 10 ans. Il collectionne des portes abandonnées et les réutilise comme “portes d’entrées” vers des évènements culturels et historiques. D’abord, il les dore. Puis, il les installe sur des sites historiques partout dans le monde pour que les visiteurs puissent écrire et y laisser leurs traces. Les messages laissés sur les portes, inspirés par les lieux où ils ont été installés, rendent hommage à des valeurs culturelles partagées. La feuille d’or relie les messages entre eux à travers la valeur symbolique universelle de l’or.

Le projet The Golden Doors to Infinity a un lien étroit avec l’armée, en raison de l’histoire généalogique de l’artiste liée au service naval, ainsi que de son inspiration puisée dans la collection d’art du Army and Navy Club à Washington D.C. Cette série comprend ainsi plusieurs portes qui commémorent les conflits militaires du 20ème siècle et rendent hommage à la recherche de la liberté. William Adair a notamment décidé de créer une série de porte pour le débarquement allié en Normandie, qui a débuté en 2014 avec la Gold Beach Door. Le 6 juin de la même année, pour le 70ème anniversaire du débarquement allié, Adair a emmené la porte sur les plages du débarquement en Normandie où les visiteurs ont pu laisser des messages à sa surface pour commémorer l’événement.

En 2019, pour le 75ème anniversaire du débarquement allié, William Adair est retourné en Normandie pour y installer une porte sur les plages sacrées d’Omaha Beach. Après les célébrations, la Omaha Beach Door a été exposée à la résidence de l’ambassadeur américain à Paris, pour symboliser la longue alliance existante entre la France et les Etats-Unis. Elle s’arrêtera ensuite à la Fondation des Etats-Unis à la Cité internationale universitaire de Paris, symbole de l’amitié franco-américaine parmi les étudiants et les jeunes en France.

~ Susie Chorro, directrice de Gold Leaf Studios

A propos de l’artiste

William Adair est reconnu pour ses travaux en tant que conservateur et historian de cadres picturaux. Au début des années 1970, il commence à travailler à la National Portrait Gallery du Smithsonian, où il devient un spécialiste des musées, se concentrant sur les dorures, l’histoire du cadre et les liens entre beaux-arts et arts décoratifs tradtionnels. Il fonde Gold Leaf Studioes en 1982 à Washington DC, où il bâtit sa carrière en tant que fabricant de cadres et doreur. William Adair donne des ateliers, des conférences et organise des exposition sur l’histoire du cadre, la fabrication de cadre et les dorures. Les œuvres de William Adair se trouvent dans de nombreuses collections, dont celle du Smithsonian American Art Museum. En 1991, il reçoit le Prix de Rome de la part de la American Academy à Rome. En 2011, il organisation une exposition rétrospective de sa carrière d’artiste et de fabricant de cadre au Montgomery College au Maryland. Il est représenté par Govinda Gallery à Washington, DC.

A propos de la Fondation Saint Omer

La Fondation Saint Omer a pour but de :
– Revisiter les racines culturelles des liens historiques franco-américains (la vision classique de l’héritage franco-américain de Lafayette, Tocqueville et des 2 guerres mondiale)
– Comprendre la corrélation entre les valeurs et le leadership (« ducation française et histoire américaine)
– Transposer l’histoire aux défis communs de nos sociétés d’aujourd’hui
– Tirer parti de la tradition séculaire de l’éducation interculturelle

Notre objectif est le suivant : former des jeunes ambassadeurs pour l’excellence sociétale (YASE) à travers la recherche et l’éducation, les échanges d’étudiants à plusieurs niveaux et les master classes.

~ Fondation Saint Omer