Fondation des États-Unis | Mercredi 26 février à 19h : Concert – Fulbright-Harriet Hale Woolley Scholars’ Concert
25713
single,single-post,postid-25713,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
header

Mercredi 26 février à 19h : Concert – Fulbright-Harriet Hale Woolley Scholars’ Concert

La Fondation des Etats-Unis est ravie d’accueillir le Fulbright-Harriet Hale Woolley Scholars’ Concert, qui célèbre le nouveau partenariat entre Fulbright France et la FEU. Le programme Fulbright, la FEU et HHW ont en effet lancé un nouveau partenariat en 2019 pour financer entièrement un.e musicien.ne américain.e et un.e artiste plasticien.ne chaque année à Paris. Le programme a pour objectif de fournir aux artistes le meilleur environnement possible pour travailler sur leurs projets pendant une année universitaire. En plus d’une généreuse bourse mensuelle, les boursiers bénéficient d’un accès gratuit à un studio à la FEU. Cette année la bourse a été attribuée à Mosa Tsay, violoncelliste, qui a programmé et coordonné ce concert et Rebecca Arthur, photographe (qui expose au mois de février à la FEU dans le cadre de Black History Month).

Entrée gratuite sur réservation :
Inscrivez-vous ici !
Rejoignez l’événement Facebook pour recevoir un rappel !

Programme

Claude Debussy (1862-1918)
Étude n°7, « Pour les degrés chromatiques » (1917)
Suejin Jung, piano

Franz Liszt (1811-1886)
Première Mephisto-Valse, S. 514 (1859)
Suejin Jung, piano

Henri Dutilleux (1916-2013)
Trois Strophes sur le nom de Sacher (1976)
I. Un poco indeciso
II. Andante sostenuto
III. Vivace
Alexa Ciciretti, violoncelle

Betsy Jolas (1926- )
Femme le soir (2018)
Mosa Tsay, violoncelle
Daniel Schreiner, piano

Sato Matsui (boursière Fulbright)
Book of Origami (2018)
I. Hop Hop Bunny
Mosa Tsay, violoncelle
Daniel Schreiner, piano

A propos des artistes

Mosa Tsay est violoncelliste et conceptrice d’expérience de concert. Récipiendaire de la bourse Fulbright-Harriet Hale Woolley, Mosa étudiera avec Anssi Karttunen, se concentrant sur les œuvres contemporaines pour violoncelle (et électronique) de Betsy Jolas, Kaija Saariaho, et Pascal Dusapin. À New York, elle se produit avec le Wavefield Ensemble et a souvent collaboré avec l’International Contemporary Ensemble (ICE). Elle a travaillé avec plus de 30 compositeurs avec AXIOM, New Juilliard Ensemble et Eco Ensemble. Elle s’est notamment produite dans le Concerto pour violoncelle de Schelomo et Schumann avec le UC Berkeley Symphony Orchestra, dans la tournée du Juilliard Orchestra à Stockholm et Helsinki avec Esa-Pekka Salonen, et dans l’Octuor Mendelssohn avec le Danish String Quartet. En tant qu’ambassadrice musicienne et responsable régionale de la communauté pour Groupmuse, Mosa a présenté et donné 100 concerts à New York et San Francisco. Mosa est l’une des fondatrices du Versoi Ensemble, un « échange culturel par la musique de chambre » finlandais et américain qui a fait ses débuts à New York en 2018 et fut le premier ensemble classique à se produire à la Distillerie Kyrö en Finlande. Mosa a obtenu son Master of Music à la Juilliard School. Elle est titulaire d’un Bachelor en musique et d’un Bachelor en société et environnement de University of California, à Berkeley.

La violoncelliste américaine Alexa Ciciretti s’est imposée comme une interprète capable de jouer de la musique baroque à la viole de gambe, des symphonies romantiques, de la musique contemporaine et tout ce qui se trouve entre les deux. Elle poursuit actuellement un diplôme de Master à l’Ecole Normale de Musique de Paris avec Anssi Karttunen.  Elle s’est produite à Ojai Festival en 2019 et a participé à plusieurs tournées européenne avec Lucerne Festival Academy and Alumni Orchestras. Elle est anciennement membre de Rochester Philharmonic et était le violoncelliste continuo pour la première américaine de Farnace de Vivaldi à Spoleto Festival U.S.A. Elle a récemment joué dans le court métrage A Waning Heart projeté au Festival de Cannes 2018.  Alexa Ciciretti a étudié à Eastman School of Music et au Conservatoire d’Oberlin. Elle vit actuellement à Paris en tant que musicienne indépendante et poursuit ses études de Master avec Anssi Karttunen.

Saluée pour son aisance technique et sa conscience musicale, la pianiste coréenne-américaine Suejin Jung jouit d’une carrière internationale distinguée. Ses temps forts de la saison 2019-2020 comprennent une résidence d’artiste à la Fondation des Etats-Unis à Paris, en tant que bénéficiaire d’une bourse d’études Harriet Hale Woolley, des performances au Weil Hall de Carnegie Hall et une présence en tant qu’artiste invité au Festival International de Musique de Chambre de Vršac, en Serbie. Ses interviews et performances ont été diffusées en direct sur la radio WWFM ainsi que dans le documentaire diffusé à l’échelle nationale Piano Forte sur PBS. De par son engagement à atteindre les plus jeunes générations de musiciens, Suejin donne des concerts dans des écoles publiques de New York en tant qu’animatrice d’actions pédagogiques de la Julliard School. Elle officie au sein du personnel musical de la New York Music School et de la Music International Academy à Mezzano en Italie. Suejin a étudié avec Julian Martin, Matti Raekallio et Joseph Kalichstein à la Julliard School où elle a obtenu son Bachelor of Music et son Master of Music. Elle est candidate au titre de Doctor of Musical Arts à la Mason Gross School of the Arts de Rutgers University sous la tutelle de John Perry. Elle poursuit actuellement son stage de perfectionnement à l’Ecole Normale de musique de Paris avec la célèbre pianiste française Anne Queffélec.

Musicien, compositeur et artiste interdisciplinaire avec divers intérêts, Daniel Schreiner continue de façonner une carrière éclectique, marquée par l’expérimentation et les découvertes radicales. En tant que pianiste soliste, Daniel se spécialise dans le répertoire du 20ème et 21ème siècles, se produisant à New York, à Washington, D.C., dans le Massachusetts, en Caroline du Nord, en France et en Italie. Ses engagements collaboratifs récents incluent des concerts avec les membres du JACK Quartet à New Music on the Point dans le Vermont, des spectacles de Hallelujah Junction de John Adams avec Georgia Mills et Mayumi Tsuchida à New York, des récitals en duo avec Shuhui Zhou sur l’Études de Debussy et Ligeti, ainsi que Játékok de Kurtág, à New York et Bard College, et des performances en tant qu’ancien étudiant invité à Iota Festival of New Music de Williams College. Daniel est l’un des membres fondateurs de KnoxTrio, un trio nouvellement créé de flûte, violoncelle, et piano dédié à la performance du répertoire contemporain immersif et expérimental, qui a commandé lors de sa première saison trois pièces nouvelles de compositeurs qui ont répondu à la question du changement climatique. Il a étudié aussi les arts plastiques à Williams College, et s’intéresse à l’intégration de l’art visuel, l’art du son, et l’art performance dans la sphère musicale. Daniel vit actuellement à Paris, explorant les œuvres de Fauré, Debussy, Ravel, Messiaen, Murail, et les compositeurs contemporains parisiens avec le professeur Billy Eidi à La Schola Cantorum.