Fondation des États-Unis | Film d’animation sur la musique de Débussy : un projet de Suejin Jung et Libéral Martin
26133
single,single-post,postid-26133,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
IMG_2448

Film d’animation sur la musique de Débussy : un projet de Suejin Jung et Libéral Martin

Pour les 90 ans de la Fondation des États-Unis, Libéral Martin et Suejin Jung, respectivement artiste et pianiste en résidence, ont préparé un film d’animation musical qui aurait dû être projeté lors de nos célébrations sur place. Nous partageons maintenant la version finale du projet, avec en bonus un aperçu de Suejin au piano et une interview de Libéral. Lire plus sur les 90 ans de la FEU sur notre site.

« Cette animation des études pour piano de Debussy vise à mettre en scène un piano re-conceptualisé. Mon idée a été d’imaginer les marteaux qui compose l’instrument. J’ai intuitivement composé ces nouveaux marteaux d’articulations, de cordes et de coulisses. Ils sont également faits d’une touche qui s’enfonce dans le vide et d’un clapet sphérique qui viens combler le noir d’une ouverture rappelant les noires et les blanches de la partition. Les marteaux sont organisés sur le modèle d’une gamme traditionnelle et dévoilés progressivement tout au long de leur chorégraphie. Les études pour les degrés chromatiques interprétés par Suejin Jung dessinent un enchaînement de mouvements qui s’étendent et tournoient, mettant en valeur la danse des doigts sur le clavier. »
~ Libéral Martin

 

Regarder le film ici.

La performance et l’interview ici.

Les artistes

La pianiste coréenne-américaine Suejin Jung s’est produite dans des salles prestigieuses tels que le Carnegie Hall, Alice Tully Hall, Steinway Hall, le Poisson Rouge ainsi que pour des fondations comme les fondations Stecher et Horowitz. Ses temps forts de la saison 2019-2020 comprennent une résidence d’artiste à la Fondation des Etats-Unis à Paris en tant que bénéficiaire d’une bourse d’études Harriet Hale Woolley, des performances au Weil Hall de Carnegie Hall et une présence en tant qu’artiste invité au Festival International de Musique de Chambre de Vršac, en Serbie. Ses interviews et performances ont été diffusées en direct sur la radio WWFM ainsi que dans le documentaire diffusé à l’échelle nationale Piano Forte sur PBS. Elle a étudié à la Julliard School et est candidate au titre de Doctor of Musical Arts à la Mason Gross School of the Arts de Rutgers University. Elle poursuit actuellement son stage de perfectionnement à l’Ecole Normale de Musique de Paris avec la célèbre pianiste française Anne Queffélec.

Libéral Martin a grandi en Normandie élevé par deux parents architectes. Il s’est formé au milieu de ses trois grandes sœurs artistes plasticiennes.  Il rentre à l’ENSAD en 2014 au sein duquel il suivra un cursus en cinéma d’animation. Il réalise son premier court métrage Destinations en 2015 avec l’idée de lier musique et image animée. Cette expérimentation l’amènera à d’autres réalisations multi-techniques tels que les assemblages audiovisuels Willem Van Haecht et VERTE OFF en 2016 et Fake 48-6 en 2017 sur banc-titre. Il aboutit finalement ses recherches sur la synesthésie dans son mémoire Du mouvement musicale à l’image dans lequel il expose la variété des rapports image/musique au cinéma et en animation. En 2018 il intègre la communauté des résidents artistes de la Fondation des Etats Unis et se lance dans la réalisation d’un court-métrage dont la sortie est prévue pour avril 2020.