Fondation des États-Unis | Replay publié le dimanche 21 juin à 17h : Benefit Performance pour Black Lives Matter
26104
single,single-post,postid-26104,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
image006 (1)

Replay publié le dimanche 21 juin à 17h : Benefit Performance pour Black Lives Matter

Le jour de la Fête de la Musique (le 21 juin), les musiciens en résidence à la Fondation des États-Unis à Paris présenteront un concert virtuel en solidarité avec le mouvement Black Lives Matter aux États-Unis et dans le monde. Leur espoir est d’offrir un espace de guérison pour la musique et la réflexion, tout en connectant une réponse musicale à l’action directe.

Les musiciens participants ont inclus des liens pour faire un don aux fondations et initiatives pertinentes dédiées à la lutte contre le racisme et l’injustice. De plus, ils aimeraient présenter les œuvres de trois musiciens afro-américains: Duke Ellington, Robert Nathaniel Dett, et Betty Jackson King.

Plus d’informations sur la version anglaise du site-web.

Regarder le concert ici.

Le programme

Duke Ellington (1889-1974)
« In a Sentimental Mood »
Elias Rodriguez, clarinette et Daniel Schreiner, piano

Robert Nathaniel Dett (1882-1943)
« Adagio Cantabile » from Cinnamon Grove
Daniel Schreiner, piano

Betty Jackson King (1928-1994)
« In The Springtime »
Solange Adamson, soprano et Daniel Schreiner, piano

Les musiciens

Soprano lyrique, Solange Adamson chante une variété de rôles d’opéra aux États-Unis et en Europe. Une interprète avide de musique contemporaine, elle a créé les rôles de Sor Andrea dans l’opéra Juana de Carla Lucero et The Queen dans The Emperor’s New Clothes de Nicky Sohn, et a développé son propre projet avec la compositrice Gabrielle Owens pour créer un cycle de chansons basé sur la poésie de la trobairitz Beatriz de Dia. En 2017-18, elle a interprété les roles d’Indiana Elliott dans The Mother of Us All de Virgil Thompson et Dardano dans Amadigi d’Haendel avec Opera UCLA et l’Abbesse dans Suor Angelica avec le Center for Opera Studies en Italie. Actuellement étudiante de Vladimir Chernov et Olga Toporkova, elle a reçu une bourse de l’École Normale de Musique pour poursuivre un diplôme de perfectionnement à Paris.

C’est à l’âge impressionnant de 16 ans que le clarinettiste Elias Rodriguez délivre son premier solo national. Il a depuis participé à des festivals de musique internationaux dans les Amériques et en Europe, du festival Grafenegg en Autriche à l’enseignement de cours de maître à Cali, en Colombie. Il est un ancien de l’ensemble « The Orchestra Now » basé à New York, avec lequel il s’est produit en soliste à la radio publique new-uorkaise, a enregistré un CD avec Hyperion Records et a donné une série de concerts à Carnegie Hall et au Lincoln Center à New York City. Elias a reçu la bourse Harriet Hale Woolley et une résidence d’artiste à la Fondation des États-Unis.

Musicien, compositeur et artiste interdisciplinaire avec divers intérêts, Daniel Schreiner continue de façonner une carrière éclectique. Ses engagements collaboratifs récents incluent des concerts avec les membres du JACK Quartet à New Music on the Point à Vermont, des récitals avec Shuhui Zhou sur l’Études de Debussy et Ligeti à New York et Bard College, et des performances en tant qu’ancien étudiant invité à Iota Festival of New Music de Williams College. Daniel est l’un des membres fondateurs de KnoxTrio, un trio nouvellement créé de flûte, violoncelle, et piano dédié à la performance du répertoire contemporain expérimental. Daniel vit actuellement à Paris, en étudiant avec Billy Eidi à La Schola Cantorum ; il a reçu la bourse Harriet Hale Woolley et une résidence d’artiste à la Fondation des États-Unis.