Fondation des États-Unis | Du 9 au 29 janvier : Exposition – « 3 4 5 6 … Dead » de Julian Demontelle et Maximilien Gremaud | Vernissage le 8 janvier à 19h
25451
single,single-post,postid-25451,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
header

Du 9 au 29 janvier : Exposition – « 3 4 5 6 … Dead » de Julian Demontelle et Maximilien Gremaud | Vernissage le 8 janvier à 19h

La Fondation des Etats-Unis est ravie d’accueillir l’exposition « 3 4 5 6 … Dead » de Julian Demontelle, ancien résident de la FEU, et Maximilien Gremaud, actuellement artiste en résidence. L’exposition aura lieu du 9 au 29 janvier et ouvrira le mercredi 8 janvier dans le cadre d’Art-Hop-Polis.

« Nos récits décrivent généralement des personnages qui surmontent leurs obstacles. Indépendamment de leurs points de départ et de leurs expériences, il est sûr et certain qu’ils maîtriseront leurs difficultés. Donc, les fautes commises sont réparables et les erreurs ne sont jamais entièrement condamnables. Les personnages se rendent comptent que leur réussite dépend de leurs efforts personnels. Ce point de vue est remarquablement optimiste.

De nos jours, il semble que le monde pose seulement des obstacles surmontables. Nous reconnaissons l’existence du changement climatique et, en même temps, que nos efforts pourraient stabiliser la température de la terre. Nous croyons que nos ambitions nous lanceront vers des vies réussies. Nous croyons, en général, que demain sera mieux que hier ou au moins plus agréable. Quand est-ce que nous sommes devenus si sûr de nous-mêmes? Il semble que l’idée de tragédie a complètement disparu de nos vies quotidiennes. Le catastrophe n’est plus inévitable, mais seulement un symptôme de notre incompréhension.

Nous vous invitons à vous envelopper dans une expérience dramatique qui capture le tumulte de la tragédie et l’espérance de la certitude humaine. Témoignez du poids émotionnel et physique qui pourraient nous succomber les uns et les autres. Espionnez le destin impitoyable et ces tentatives de nous dévorer sans remords. Reconnaissez donc l’inévitabilité de la tragédie. »

~ Julian Demontelle & Maximilien Gremaud

A propos des artistes

Américain né en 1991, Julian Demontelle illustre les tragédies contemporaines. Par voie des gribouillages, du symbolisme et la manipulation du corps humain, ses travaux transpirent de l’angoisse et du tourment. Ainsi il fait apologie des souffrances humaines. Chaque toile photographie une vie sur la précipice du nihilisme. C’est un motif récurrent qui souligne la nécessité de création après avoir perdu toutes ses valeurs et son sens de soi. L’artiste a été diplômé en philosophie et poursuit actuellement un doctorat.

Maximilien Gremaud est né en France en 1994. Après un passage par les Beaux-Arts de Versailles il obtient une licence en histoire de l’art à l’Ecole du Louvre puis intègre l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Ce parcours universitaire s’est toujours doublé d’une pratique du dessin, de la peinture et de la sculpture. En 2013 il expose au Salon d’Automne. Son travail s’efforce de montrer les liens entre le sensible et l’intelligible.

Vernissage

Le vernissage aura lieu le mercredi 8 janvier de 19h à 20h30 avec la présence des artistes dans le cadre d’Art-Hop-Polis, le art hopping de la Cité internationale. Découvrez le programme détaillé d’Art-Hop-Polis sur Citéscope et suivez la page Facebook pour plus d’informations.

Pensez aussi à rejoindre la page de l’événement Facebook pour ne pas manquer les rappels !

Horaires d’ouverture

Du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et 14h30 à 17h30.
Visite le soir ou weekend sur rendez-vous : communication@feusa.org